Ouverture des librairies : « Pas si simple d’avoir un avis tranché… »

Les librairies doivent-elles rouvrir ? L’avis de deux salariés de petites librairies, dont un candidat aux élections TPE en Bretagne. Ils témoignent également de leurs conditions de travail dans cette période compliquée.

« Ce n’est pas si simple que ça d’avoir un avis tranché… » Depuis le début du deuxième confinement, le débat fait rage sur le sort de la vente de livres. Fabrice Martinet, postier en reconversion, embauché il y a un an dans une librairie de Brest (Finistère) spécialisée dans la bande-dessinée, reconnaît son indécision: « C’est vrai que vendre des livres dans les grandes surfaces, alors que les librairies sont fermées, serait de la concurrence déloyale. Mais fermer ces rayons, c’est résoudre le problème par le bas… Et en même temps, il y a le problème sanitaire et si nous restons ouverts, les gens se déplacent et favorisent la circulation du virus… » Excalibulle, la librairie où travaille Fabrice, propose à ses clients de passer leurs commandes par téléphone ou sur une application spécialisée et de les retirer en magasin ou de se faire livrer à domicile.

« Le plus judicieux aurait été de laisser le choix »

« Tout le battage qui a été fait pour la réouverture des librairies, avec les pétitions et les prises de position d’auteurs, c’est super », reconnaît Fabrice. Mais si une telle décision devait être prise, « chaque libraire doit pouvoir décider, en fonction de la situation sanitaire locale, de son organisation… Le plus judicieux aurait été de laisser le choix. »

Situation très différente mais interrogations similaires pour Sophie (le prénom a été modifié à sa demande), employée depuis près de 30 ans dans une librairie normande. « Il y a une aberration, estime-t-elle. Moi, je peux rester ouverte et vendre des livres, car je suis aussi diffuseur de presse et détaillante en papeterie, ce qui relève des commerces essentiels. » Son commerce est aussi relais colis, ce qui la place aux premières loges pour observer que « fermer les librairies, c’est ouvrir la voie toute tracée à Amazon, comme lors du premier confinement ».

Sophie, laissée seule en première ligne

Ce premier confinement, elle s’en souvient d’ailleurs comme d’une « horreur », en particulier les « dix premiers jours ». « Au départ, le propriétaire m’a laissé le choix de rester ouverte ou de fermer. J’ai choisi de rester ouverte pour les gens du village », raconte-t-elle. Mais elle a dû gérer seule l’afflux de clients, dans ce village qui a vu arriver beaucoup de propriétaires de résidences secondaires. « J’ai commencé à délivrer gratuitement, de ma propre initiative, des modèles d’attestations de déplacement », ajoute-t-elle. Le mot d’ordre de son propriétaire était alors : « Débrouillez-vous ! » Le gel, les masques, les gants et le plexiglas ont été offerts par des clients. 

« Aujourd’hui, ça s’est détendu »

« Au départ, c’était du grand n’importe quoi, les gens ne respectaient pas les distances. Aujourd’hui, ça s’est détendu, les gens sont plus respectueux. Ils portent le masque et il y a beaucoup moins de monde à gérer », résume Sophie. Les écoles étant restées ouvertes, les résidences secondaires sont en effet vides, pour beaucoup d’entre elles. 

Chez Excalibulle, Fabrice témoigne de conditions de travail beaucoup plus respectueuses des trois salariés. Une partie de la semaine se passe dans la boutique, pour la réception des cartons de livres et la gestion des commandes des clients. L’autre partie à domicile, notamment pour assurer la communication sur les réseaux sociaux. « Depuis le début du deuxième confinement, on a plus de travail qu’avant, confie-t-il, mais cela se fait en confiance. Quand il y a des heures supplémentaires, elles sont payées. » Syndicaliste depuis des années à la CGT Fapt du Nord-Finistère et à l’Union départementale CGT du Finistère, Fabrice a d’ailleurs été embauché par la gérante de la librairie en toute connaissance de cause. Depuis, il a même rejoint la liste régionale des candidats CGT aux élections TPE pour la Bretagne.

Vos droits

Vos droits

Retrouvez dans cette rubrique toutes les informations concernant le droit des salariés des très petites entreprises.
Cliquez-ici

Vos questions

Vos questions

Retrouvez dans cette rubrique toutes les questions que vous vous poser concernant les élections ou votre situation.
Cliquez ici

Les Outils

Les outils

Retrouvez dans cette rubrique tous les outils de la CGT pour la campagne des élections professionnelles dans les TPE.
Cliquez ici

Conformément à la législation européenne en vigueur sur la protection des données, nous vous invitons à consulter les conditions d’utilisation de ce site